Category Archives: Uncategorized

COVID-19 : Guide pour les travailleurs étrangers temporaires au Canada

Comments off 80 Views0

Le gouvernement du Canada a mis à disposition un guide pour les travailleurs étrangers temporaires au Canada :

Télécharger le guide en PDF

Le gouvernement annonce des mesures pour aider les employeurs à répondre à leurs besoins en main-d’œuvre

Comments off 100 Views0

Communiqué de : Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada

Le processus lancé aujourd’hui permet aux travailleurs temporaires de retourner au travail rapidement

Le 12 mai 2020 – Ottawa – Comme la pandémie de COVID-19 touche presque tous les secteurs au Canada, des travailleurs étrangers temporaires et leurs employeurs sont aux prises avec de nouveaux défis dans un marché du travail qui évolue rapidement.

De nombreux travailleurs temporaires titulaires d’un permis de travail lié à un employeur donné ont perdu leur emploi ce printemps. Bien que certains aient quitté le Canada, d’autres n’ont pas pu le faire en raison des restrictions sur les voyages internationaux ou de la réduction du nombre de vols disponibles. En vertu des règles actuelles, pour changer d’emploi, ils doivent présenter une demande et attendre qu’un nouveau permis de travail soit délivré avant de commencer leur nouvel emploi.

De même, de nombreux employeurs des secteurs qui ont des besoins de main-d’œuvre continus et qui fournissent des biens et services essentiels aux Canadiens, comme l’agriculture, l’agroalimentaire et les soins de santé, doivent répondre à leur urgent besoin d’embaucher des employés additionnels.

C’est pourquoi le gouvernement annonce l’entrée en vigueur immédiate d’une nouvelle politique temporaire qui permettra de réduire considérablement le temps qu’il faut à un travailleur étranger temporaire pour commencer un nouvel emploi.

Tant que cette politique est en place, un travailleur qui se trouve déjà au Canada et qui a obtenu une nouvelle offre d’emploi, généralement appuyée par un examen du marché du travail, peut obtenir l’autorisation de commencer son nouvel emploi, même si sa demande de permis de travail est en cours de traitement. Le temps de traitement passera ainsi de 10 semaines ou plus à 10 jours ou moins.

Dans le cadre de l’approche pangouvernementale du Canada, Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) continuera de chercher des moyens de soutenir l’économie et de protéger la santé et la sécurité des Canadiens pendant l’éclosion de la COVID 19.

Citations

« Les immigrants, les travailleurs étrangers temporaires et les étudiants étrangers apportent une contribution considérable à la réponse du Canada au défi sans précédent que pose la COVID 19. Nous reconnaissons et apprécions leurs efforts et leurs sacrifices pour garder les Canadiens en santé et assurer la prestation de biens et de services essentiels. La nouvelle politique que nous annonçons permettra aux entreprises canadiennes de recruter les travailleurs dont elles ont besoin et aidera les chômeurs à contribuer à l’économie canadienne pendant cette pandémie. »

– L’honorable Marco E. L. Mendicino, C.P., député, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté

« Les travailleurs étrangers temporaires sont un élément intégral de la main-d’œuvre canadienne et de la réponse du Canada à la COVID-19. Ils nous aident à combler des besoins urgents en main-d’œuvre pour assurer la sécurité alimentaire et fournir des biens et services essentiels. Même s’il y aura toujours des emplois pour les Canadiens qui veulent travailler dans ces domaines, les changements apportés appuieront l’économie du pays en permettant aux travailleurs étrangers temporaires qui sont déjà ici de contribuer pendant cette période hors du commun. »

– L’honorable Carla Qualtrough, C.P., députée, ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées

Faits en bref

  • La COVID-19 a eu d’importantes répercussions sur le marché du travail canadien. Bien que les Canadiens soient encouragés à pourvoir des postes vacants dans des secteurs critiques, la pénurie de travailleurs dans les secteurs de l’agriculture, de la transformation des aliments ou des soins de santé pourrait nuire à la sécurité alimentaire et à la capacité de prestation de soins de santé du Canada.
  • Pour être admissibles, les travailleurs doivent :
    • être au Canada et avoir un statut valide;
    • avoir un permis de travail lié à un employeur donné ou avoir travaillé en vertu d’une exemption de permis de travail;
    • avoir présenté une demande de nouveau permis de travail avec une offre d’emploi valide en vertu du Programme des travailleurs étrangers temporaires ou du Programme de mobilité internationale.
  • Le demandeur de permis de travail doit ensuite présenter une demande à IRCC. Celle ci sera examinée dans les 10 jours et, si approuvée, l’autorisation pour le travailleur de commencer son nouvel emploi lui sera envoyée par courriel.
  • Aucun changement n’est apporté au rôle de l’employeur dans le processus d’embauche de travailleurs étrangers. L’employeur doit avoir une étude d’impact sur le marché du travail (EIMT) favorable valide d’Emploi et Développement social Canada, ou en obtenir une, nommer le travailleur à un poste sur l’EIMT et en aviser Service Canada. Dans le cadre d’une situation relative à un permis de travail lié à un employeur donné dans laquelle le travailleur est dispensé de l’obligation de l’EIMT, l’employeur doit présenter une offre d’emploi au moyen du Portail de l’employeur dans le cadre du Programme de mobilité internationale.
  • En 2019, près de 190 000 permis de travail lié à un employeur donné ont été délivrés à des ressortissants étrangers.

Viens au Nord

Comments off 403 Views1

Viens au Nord – Une conférence de planification stratégique sur la croissance démographique a pour but favoriser les discussions au sujet des stratégies de croissance démographique pour le régions du nord, tout en examinant les défis et les attentes des nouveaux arrivants dans leur nouvelles communautés.

18-20 février / Delta Waterfront : Conférence à Thunder Bay : https://comenorth.ca/thunder-bay/

11-13 février / Riverside Place : Conférence à Temiskaming Shores : https://comenorth.ca/temiskaming-shores/

Initiative des communautés francophones accueillantes

Comments off 486 Views0

Il est important de favoriser le sentiment d’appartenance des nouveaux arrivants à leur nouvelle communauté. Certaines activités contribuent à l’établissement de liens entre les nouveaux arrivants d’expression française et leur communauté d’accueil, et ces liens contribuent à leur tour au soutien des communautés francophones en situation minoritaire partout au Canada.

Sur cette page

En savoir plus : https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/services/nouveaux-immigrants/preparer-vie-canada/choisir-ville/collectivitie-francophone-hors-quebec/bienvenue.html

Migrants parlant le français dans la région du Grand Sudbury : 2017-2026

Comments off 479 Views0

Article de l’Institut des Politiques du Nord

Le Nord de l’Ontario connaîtra une augmentation du nombre de personnes âgées au cours des prochaines années, avec une proportion plus élevée que les niveaux provinciaux. Cela signifiera des pénuries futures sur le marché du travail et un besoin accru de rétention des jeunes et de migration vers le Nord. Compte tenu du besoin accru de migration en général, il convient également de prendre en compte la composition démographique des futurs migrants, afin d’éviter un déclin plus rapide de sous-groupes spécifiques de la population qui suivent la tendance générale du vieillissement de la population. Plus précisément dans le Grand Sudbury, les francophones représentent plus du tiers de la population et les francophones représentent plus du quart de la population totale. Cet article évalue le nombre de futurs migrants francophones qui devraient être ciblés dans le Grand Sudbury, par rapport au nombre total d’immigrants futurs, afin de maintenir les proportions actuelles de francophones dans la ville.
La recherche constate que pour maintenir la proportion de francophones dans le Grand Sudbury en 2016, il est estimé qu’entre 32% et 35% des futurs migrants devraient être francophones. Les francophones, en général, sont plus jeunes que la population non-francophone. En revanche, lors de l’analyse de la population francophone, les auteurs ont constaté que ce sous-groupe démographique est plus âgé que la population non-francophone, ce qui signifie qu’une plus grande proportion de migrants entrants serait nécessaire dans les années à venir afin de maintenir la proportion actuelle de francophones dans la population francophone du Grand Sudbury.

Lire le rapport complet

Lire le communiqué de presse

Élargissement du Volet direct pour les études pour appuyer l’immigration francophone

Comments off 877 Views0

Communiqué de Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada.

Les demandeurs du Sénégal et du Maroc auront accès à un processus de demande de permis d’études plus efficace

Le 30 août 2019 – Ottawa – Le Canada rendra le Volet direct pour les études (VDE) accessible aux futurs étudiants étrangers du Sénégal et du Maroc à compter du 9 septembre 2019.

En assurant un traitement rapide et fiable des demandes de permis d’études, le Canada sera mieux outillé pour attirer les meilleurs et les plus brillants étudiants du monde entier.

Ce processus plus efficace pour le VDE a été lancé en 2018 pour les étudiants de Chine, d’Inde, des Philippines et du Vietnam, avec un délai de traitement moyen inférieur à 3 semaines.

Comme l’indique un rapport de l’OCDE publié plus tôt ce mois-ci, le Canada est une destination de choix pour les étudiants à la recherche d’une éducation internationale de haute qualité et d’un emploi dans leur domaine d’études une fois diplômés. Avec des diplômes d’études canadiens et une expérience de travail qualifié au Canada, les anciens étudiants étrangers sont bien placés pour présenter une demande de résidence permanente au moyen d’Entrée express.

De plus, depuis 2017, les candidats d’Entrée express possédant de solides compétences en français ont pu obtenir des points de classement additionnels. Cela leur a permis de réussir leur transition vers la résidence permanente et de contribuer à la vitalité et à la croissance des communautés francophones hors Québec.

L’élargissement de ce processus de demande plus rapide et plus efficace aux étudiants éventuels du Sénégal et du Maroc appuie la Stratégie en matière d’immigration francophone du gouvernement et vise à encourager davantage de jeunes francophones à étudier au Canada.

Citations
« La société accueillante et diversifiée du Canada, ses établissements d’enseignement de haute qualité et les possibilités de travailler ou d’immigrer après les études ont fait du Canada une destination parmi les plus attrayantes pour les étudiants étrangers. En élargissant le Volet direct pour les études à une plus grande variété d’étudiants potentiels, nous consolidons les énormes avantages culturels, sociaux et économiques que procurent les étudiants étrangers. »

– L’honorable Ahmed Hussen, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté

Faits en bref
L’expansion du VDE appuie l’objectif du gouvernement d’attirer des étudiants venant d’un éventail de pays plus diversifié. Cela avait été défini comme une priorité dans la Stratégie internationale en matière d’éducation pour 2019-2024, lancée plus tôt ce mois-ci.

En juillet 2019, le VDE est également devenu accessible aux étudiants potentiels du Pakistan.

En 2018, près de 54 000 anciens élèves sont devenus résidents permanents, un record absolu.

Source : www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/nouvelles/2019/08/elargissement-du-volet-direct-pour-les-etudes-pour-appuyer-limmigration-francophone.html

Selon un nouveau rapport de l'OCDE, le Canada possède le système d’immigration de main-d'œuvre qualifiée le plus complet et le plus élaboré de l'OCDE.

Nouveau rapport de l’OCDE sur l’immigration au Canada

Comments off 769 Views0

L’Organisation de corporation et de développement économique (OCDE) vient de publier un rapport étoffé sur le système d’immigration au Canada. Les points forts du système d’immigration canadien ont été identifiés, notamment le système centralisé de sélection des résidents permanents. De plus, plusieurs excellentes recommandations ont été effectuées pour peaufiner et améliorer la situation actuelle et ce autant dans les programmes provinciaux que fédéraux.

>> Lire le rapport en ligne

 

 

 

 

Constats clefs

Recommandations

Malheureusement, la question de l’immigration francophone est totalement absente du rapport alors que le gouvernement canadien fait pâle figure et n’atteint pas sa cible d’immigrants francophones à l’extérieur du Québec qui n’est que de 4,4 %. Il y a encore du travail à faire en matière d’immigration francophone. ONfr s’est penché sur le sujet dans l’article: Les travailleurs francophones éludés dans un rapport de l’OCDE sur l’immigration économique.

Thomas Mercier

Une nouvelle coordination du Réseau de soutien à l’immigration du Nord de l’Ontario!

Comments off 745 Views0

Thomas Mercier, coordonnateur du Réseau de soutien à l’immigration du Nord de l’Ontario

Le Carrefour francophone de Sudbury est fier d’annoncer la nomination de Thomas Mercier à titre de coordonnateur du Réseau de soutien à l’immigration francophone du Nord de l’Ontario.

M. Mercier est détenteur d’une maîtrise en science politique, orientation mondialisation, de l’Université de Lausanne. De retour au Canada après ses études, il a travaillé à l’Association des francophones du Nord-Ouest de l’Ontario (AFNOO), ce qui lui a permis de s’initier aux questions d’immigration francophone et de conjuguer ses intérêts pour les minorités linguistiques et la promotion des communautés en région. Cela l’a amené à Sudbury, où M. Mercier était un conseiller en employabilité pour les nouveaux arrivants francophones à la Société Économique de l’Ontario et à l’Institut des politiques du Nord dans le cadre du programme d’Intermédiaire communautaire et international. Cette fonction lui a permis de travailler activement à la vitalité économique des nouveaux arrivants francophones et de prendre conscience des points à améliorer pour renforcer le continuum de services aux immigrants de langue française dans le nord de l’Ontario.

Le Réseau de Soutien à l’immigration francophone du  Nord de l’Ontario est un projet d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada qui touche la concertation locale et le développement de partenariats solides reliés à la mise en œuvre des objectifs du Plan stratégique pour favoriser l’immigration au sein des communautés francophones en situation minoritaire.

Thomas Mercier sera basé à Sudbury. Il entrera en fonction le lundi 12 août 2019.

Offre d’emploi au Réseau du Nord

Comments off 853 Views0

L’Association des francophones du Nord-Ouest de l’Ontario (AFNOO) est un organisme à but non lucratif qui a la mission d’assurer le développement et le rayonnement de la communauté francophone dans le Nord-Ouest de l’Ontario aux niveaux politique, éducatif, économique, linguistique, social et culturel.
Nous sommes à la recherche d’une personne compétente et professionnelle pour se joindre à l’équipe dans le cadre du programme du Réseau de soutien à l’immigration francophone du Nord de l’Ontario.
Ce programme crée des liens entre les organismes de toutes les régions du Nord de l’Ontario, telles que : Timmins, North Bay, Sault – Ste – Marie et Thunder Bay, afin de mettre en place un système pour faciliter l’accueil et l’intégration des nouveaux arrivants.

Le Réseau du Nord suit les objectifs du plan stratégique élaboré par le comité directeur :
– Accroître le nombre d’immigrants d’expression française de manière à accroître le poids démographique des communautés francophones en situation minoritaire
– Améliorer la capacité d’accueil des communautés francophones en situation minoritaire et renforcer les structures d’accueil et d’établissement pour les nouveaux arrivants d’expression française
– Assurer l’intégration économique des immigrants d’expression française au sein de la société canadienne et des communautés francophones en situations minoritaires en particulier
– Assurer l’intégration sociale et culturelle des immigrants d’expression française au sein de la société canadienne et des communautés francophones en situation minoritaire
– Favoriser la régionalisation de l’immigration francophone à l’extérieur de Toronto, Montréal et Vancouver

Sous la direction du coordonnateur du projet du Réseau du Nord et de la direction générale de l’AFNOO, le candidat aura pour fonctions principales de :
– Développer et maintenir des partenariats avec les municipalités, les institutions post-secondaires, les employeurs et les organismes des villes du Nord-Ouest
– Participer et/ou mettre sur pied des comités stratégiques en employabilité
– Rédiger des rapports, des articles, des lettres de soutien et parfois des demandes de subvention
– Formaliser le comité local en immigration francophone du Nord-Ouest et assurer sa coordination
– Encourager des partenariats entre organismes communautaires
– Soutenir les partenaires dans leurs projets en immigration
– Travailler de proche avec les Partenariats locaux en immigration dans le Nord de l’Ontario
– Travailler avec des organismes régionaux et provinciaux, comme la Société économique de l’Ontario et le Conseil de la coopération de l’Ontario dans la promotion de l’entrepreneuriat auprès des nouveaux arrivants
– Identifier et recruter de nouveaux partenaires pour le Réseau
– Mobiliser des acteurs et leaders de la communauté
– Participer aux événements communautaires de la région
– Toutes autres tâches jugées pertinentes par l’employé(e) et le coordonnateur du projet

À travers ces tâches, le candidat aura la chance :
– D’améliorer ses capacités en développement économique, en marketing, en multimédia, en
communication et événementiel autant en français qu’en anglais
– De se familiariser avec le milieu communautaire et l’industrie
– D’améliorer ses capacités de recherche, de communication et d’analyse
-De renforcer ses compétences en gestion de projets

Exigences :
– Titulaire d’un diplôme universitaire dans un domaine lié au développement économique, à l’administration, à la gestion ou aux sciences sociales
– Idéalement, une expérience pertinente dans l’un des domaines cités
– Maîtrise des logiciels bureautiques comme MS Office, Adobe Acrobat professionnel, Google Suite, Canva et Mailchimp, ainsi que les outils de médias sociaux comme Facebook, Instagram, LinkedIn,
– Connaissance des enjeux propres à la francophonie du Nord de l’Ontario
– Connaissance des besoins des immigrants et de la communauté d’accueil
– Familiarité avec les organismes francophones du Nord de l’Ontario
– Excellente connaissance de la langue française et bonne maîtrise de l’anglais
– Connaissance des systèmes de gestion de contenu web un atout (Joomla, WordPress)

Compétences recherchées :
– Capacité de travailler de façon autonome et en équipe
– Compétences interpersonnelles – écoute active et entregent
– Dynamique
– Capacité d’organisation, de gestion de temps et d’adaptation
– L’innovation et la créativité seront aussi mises en valeur dans ce poste

Lieu de travail : Thunder Bay, Ontario (avec des déplacements fréquents dans le Nord-Ouest)
Type de poste : 35 heures par semaine, permanent
Salaire : 43680$ à 47320$ par an plus avantages sociaux
Conditions de travail : être titulaire d’un permis de conduire valide

Veuillez faire parvenir, en français, votre curriculum vitae accompagné d’une lettre d’introduction, par courriel à dg@afnoo.org au plus tard le vendredi 23 août 2019.
Nous ne communiquerons qu’avec les personnes dont la candidature sera retenue. Veuillez noter, seuls les curriculum vitae et les lettres de présentation en français seront acceptés.

>> Télécharger l’offre en PDF